Anneaux intra-cornéens

Introduction

Introduits dans l'épaisseur même de la cornée, les anneaux intra-cornéens ont pour vocation de la renforcer. Bien positionnés, ceux-ci permettent de retendre la cornée centrale et diminuent la déformation kératocônique.

Ce traitement est préconisé chez les patients porteurs d'un kératocône évolué qui ne tolèrent pas les lentilles et dont l'acuité visuelle est faible même avec correction car la déformation cornéenne est trop importante. La pose d'anneaux intra-cornéens permet, si la cornée est encore transparente, d'éviter ou de retarder une greffe de cornée, un geste invasif qui requiert plusieurs mois de récupération fonctionnelle.

En diminuant la myopie et l'astigmatisme, cette technique améliore l'acuité visuelle, renforce et régularise la forme de la cornée et permet de revenir  à une correction optique plus acceptable. La pose d'anneaux permet également de rendre plus facile l'adaptation aux lentilles de contact.

Si l'intervention ne fait pas disparaitre le kératocône, elle le stabilise sur le long terme. De plus, l'un de ses avantages majeurs réside dans sa réversibilité, les anneaux pouvant être à tout moment ôtés si le patient ne les tolère pas ou en cas de complications post-opératoires.

Procédé chirurgical

L'intervention chirurgicale se déroule en 2 temps :

Création d'un tunnel intra-cornéen
Après avoir appliqué un collyre anesthésiant (anesthésie topique), le chirurgien pose un écarteur sur les paupières pour empêcher les yeux de cligner. Avec le laser Femto Seconde, il creuse un sillon circulaire dans l'épaisseur de la cornée, sur environ la moitié de son épaisseur.

Introduction de l'anneau
Le chirurgien réalise une légère incision périphérique aux deux tiers de l'épaisseur de la cornée pour insérer l'anneau. Le choix de l'anneau, son diamètre et sa forme seront préalablement déterminés par le bilan clinique pré-opératoire et la topographie cornéenne.

La durée de cette chirurgie est très courte (une dizaine de minutes) et permet une récupération fonctionnelle rapide en 1 à 2 semaines. Néanmoins, le traitement antibiotique et anti-inflammatoire devra être poursuivi deux semaines.

Complications éventuelles

  • La sous et la sur-correction,
  • La perception par le patient de la diffraction de la lumière,
  • Des néovaisseaux,
  • La migration des anneaux, l'extrusion, la nécrose stromale,
  • L'infection.

Certaines complications, bien qu'exceptionnelles, peuvent survenir après l'intervention et mener, dans les cas extrêmes, à une cécité.

Vidéo Attention, les vidéos peuvent heurter les personnes sensibles

Anneaux intra-cornéens - Docteur Laurent Khaitrine, médecin ophtalmologiste à Reims

Visibilité du tunnel intracornéen dans lequel est placé l'anneau

En résumé

La pose d'anneaux intra-cornéens par kératoplastie lamellaire profonde a donc pour but d'améliorer l'acuité visuelle, sans et avec correction, en diminuant la myopie et l'astigmatisme. Cette technique permet une récupération rapide, est réversible, demande un suivi simple et a pour objectif d'éviter d'avoir recours à une greffe de cornée.