Cross linking cornéen

Introduction

Le principe du cross linking est d'augmenter la rigidité du collagène cornéen car les fibres de collagène d'une cornée kératocônique sont qualitativement anormales. Cette technique a pour but de stabiliser le kératocône en « durcissant » le collagène : on a en effet remarqué qu'il y avait moins d'évolution du kératocône chez les patients âgés (cross linking physiologique) et pas de kératocône chez les jeunes patients diabétiques (cross linking pathologique induit par le glucose).
Le cross linking est indiqué en urgence lorsque la maladie est évolutive.

L'intervention consiste à injecter une solution de Riboflavine (Vitamine B2) sur la cornée puis à activer un rayonnement ultraviolet long d'UVA, ce qui va former des liaisons covalentes rigidifiant les fibrilles de collagène, donc la cornée. La Riboflavine® joue à la fois un rôle de phtosensibilisation, mais aussi de protecteur vis-à-vis des structures internes de l'oeil.

Procédé chirurgical

L'intervention chirurgicale se déroule en 4 temps :

Désépithélialisation de la surface cornéenne
Après avoir appliqué un collyre anesthésiant (anesthésie topique), le chirurgien pose un écarteur sur les paupières pour empêcher les yeux de cligner et procède à l'ablation de l'épithélium cornéen (la couche la plus superficielle de la cornée) sur environ 9 mm de diamètre.

Instillation de la solution de Riboflavine
La solution est injectée pendant une vingtaine de minutes jusqu'à ce qu'elle ait bien pénétré dans les couches les plus profondes de la cornée et dans la chambre antérieure de l'oeil.

Irradiation aux UVA
La cornée est ensuite irradiée pendant 30 minutes par les UVA.

Mise en place d'une lentille pansement
Des collyres cicatrisants antibiotiques et des corticoïdes sont injectés avant qu'une lentille pansement soit posée pendant 72 h pour limiter les phénomènes douloureux. Un traitement local antibiotique et anti-inflammatoire sera également prescrit pendant 15 jours.

Existe-t-il des contre-indications ?

Les antécédents d'herpès, les sujets immuno-déprimés, les insuffisances en larmes sévères et les opacités cornéennes sont des contre-indications au traitement du cross linking.

Quant aux complications, elles sont rares mais peuvent entraîner des infections, des opacités cornéennes séquellaires, un retard de cicatrisation et dans les cas les plus exceptionnels, une perte de la vision.

Vidéo Attention, les vidéos peuvent heurter les personnes sensibles

Cross linking cornéen - Docteur Laurent Khaitrine, médecin ophtalmologiste à Reims

Appareil servant au Cross Linking

Récupération

La récupération fonctionnelle va demander un mois environ. L'observation d'un haze (brouillard cornéen) modéré est fréquente dans les semaines suivantes.