Laser Excimer

Introduction

Le laser EXCIMER de surface, ou photokéractomie réfractive (PKR), est une technique de chirurgie de la myopie et de l'astigmatisme, existant depuis une vingtaine d'années et dont plusieurs millions de personnes ont déjà bénéficié de par le monde.

Pour le patient opéré, cette intervention de chirurgie réfractive a pour but d'acquérir une autonomie sans lunettes en vision de loin en post-opératoire, permettant ensuite de se déplacer et de faire la plupart des activités de loisirs ou de sports sans correction.

Procédé technique

L'acte chirurgical est réalisé sous anesthésie locale par gouttes instillées quelques minutes avant la chirurgie (anesthésie dite « topique »). Sans hospitalisation, la procédure se déroule en externe et ne dure que quelques minutes.

Celle-ci se déroule en 3 temps :

Désépithélialisation de la surface cornéenne
Après avoir appliqué un collyre anesthésiant, le chirurgien pose un écarteur sur les paupières pour empêcher les yeux de cligner et procède à l'ablation de l'épithélium cornéen.

Remodelage cornéen au laser Excimer
Une fois l'épithélium cornéen enlevé, le laser Excimer sculpte la cornée, on parle de photo-ablation. L'épaisseur de cornée à photo-ablater est calculée en fonction du degré de myopie et/ou d'astigmatisme : plus la myopie est forte, plus la cornée est creusée.

Mise en place d'une lentille pansement
A la fin de l'intervention, le chirurgien pose une lentille de contact dite « pansement » (sans correction) à vocation antalgique qui devra être conservée quelques jours et protégera la cornée, tout en favorisant la cicatrisation (repousse de l'épithélium).

Si l'acte chirurgical en lui-même est indolore, une douleur postopératoire peut subvenir durant 24 à 48 heures. Le patient devra d'ailleurs porter des lunettes de soleil pendant quelques jours.

Suites opératoires

L'épithélium cornéen (la couche la plus superficielle de la cornée) qui a été retiré avant la photo-ablation au laser, va cicatriser en 48 à 72 heures. Durant cette période, l'oeil peut-être sensible, larmoyer, être gonflé ou démanger, ces symptômes sont normaux.

Résultats obtenus

L'objectif de l'opération PKR est de permettre au patient d'acquérir une autonomie sans lunettes en vision de loin et de faire la plupart des activités de loisirs ou de sports sans correction. Les résultats obtenus sont excellents puisque pour des myopies allant jusqu'à 6 dioptries, 90 % des yeux opérés auront une acuité visuelle sans correction supérieure à 5/10è. Cependant, un faible nombre de patients réagit différemment à la photo-ablation, en ayant tendance à créer une cicatrice cornéenne tendant à boucher la zone "sculptée". Il peut alors s'en suivre une régression de l'effet.

En revanche, nul ne peut s'engager à ce que la myopie disparaisse totalement après la chirurgie PKR. Le port d'un verre correcteur en post-opératoire peut être encore nécessaire pour la conduite automobile ou pour la visualisation parfaite d'un objet loin situé (cinéma, télévision).

La compréhension et l'acceptation de ce point sont, en ce sens, capitales : autant l'obtention d'une autonomie sans correction est possible, autant garantir au patient opéré 10/10éme d'acuité visuelle sans correction en post-opératoire est impossible, aucune technique chirurgicale ne pouvant donner 10/10ème d'acuité visuelle sans correction chez 100 % des patients opérés.

De plus, une légère sous-correction chirurgicale peut-être tout à fait bénéfique au patient, en particulier à l'âge de la presbytie, la persistance d'une myopie résiduelle pouvant retarder le port d'un verre correcteur en vision de près.

L'épithélium cornéen (la couche la plus superficielle de la cornée), qui a été retiré avant la photo-ablation au laser, va cicatriser en 48 à 72H. Durant cette période, l'œil peut être sensible, larmoyer, être gonflé ou démanger, ces symptômes sont normaux.

La cicatrisation cornéenne stromale (plus profonde) est plus longue, varie de 2 à 6 mois et dépend du mode de cicatrisation du patient. En fonction de celle-ci, différents collyres seront prescrits au cours des consultations post-opératoires.

Cas particuliers des aptitudes professionnelles

Le fait d'avoir récupéré une acuité visuelle normale après chirurgie ne vous ouvre pas toutes les portes, en particulier lorsqu'il s'agit d'un poste de sécurité.
Les règlementations concernant chaque profession sont souvent modifiées, aussi il est indispensable que vous vérifiiez par vous même si une intervention de chirurgie réfractive est acceptée auprès de l'administration concernée (transport aérien, pompiers, armée, gendarmerie, SNCF...).

A faire / ne pas faire

En pré-opératoire :

  • Oter ses lentilles de contact obligatoirement 5 jours avant l'intervention
  • Acheter à l'avance les collyres pour le traitement post-opératoire, comme indiqué sur l'ordonnance
  • Prévoir un arrêt des activités pendant 3 à 4 jours

Le jour de l'intervention :

  • Prévoir de se faire accompagner pour le retour
  • Ne pas venir à jeun

Il n'est pas délivré d'arrêt maladie pour une chirurgie réfractive car il s'agit d'une chirurgie de confort.

En post-opératoire :

  • Rentrer directement à son domicile après l'intervention et garder le pansement jusqu'au lendemain
  • En cas de perte de la lentille pansement, ne pas essayer de la remettre en place
  • Eviter les activités aquatiques et les activités sportives susceptibles de provoquer des chocs pendant 1 mois
  • Ne pas se maquiller pendant 8 jours
  • Pas d'exposition à la luminosité intense sans protection pendant 1 mois (ski - bateau - plage)

Vidéo Attention, les vidéos peuvent heurter les personnes sensibles

Laser Excimer - Docteur Laurent Khaitrine, médecin ophtalmologiste à Reims

En résumé

La chirurgie réfractive au laser EXCIMER de surface :

  • Peut être recommandée lorsque le Femto LASIK est contre-indiqué
  • Est réalisée en externe
  • Est un peu plus douloureuse et nécessite un temps de cicatrisation un peu plus long que le Lasik

Pour en savoir un peu plus, consultez la FAQ